Tractions Australiennes

tractions australiennes

La Lecture du Jour :

La traction australienne ou rowing inversé, son autre appellation, est un exercice pour le dos réalisable chez soi ou en salle de sport. Il vous permettra de muscler ce que l’on appelle communément l’épaisseur du dos, à savoir les muscles de l’arrière d’épaules, trapèzes et rhomboïdes.

Qu’est-ce que la traction australienne aussi appelé Rowing Inversé ?

La traction australienne, également connue sous le nom de rowing inversé, est un exercice polyvalent pour le renforcement du dos, qui se distingue par son exécution en traction horizontale. Contrairement aux tractions classiques, cet exercice se réalise avec le corps presque parallèle au sol, offrant ainsi une alternative accessible pour renforcer le dos, particulièrement appréciée dans le monde du street workout.

Sa popularité croissante s’explique par sa capacité à s’adapter aux débutants ou à ceux qui trouvent les tractions traditionnelles trop exigeantes en raison de leur poids. En ajustant simplement l’angle du corps et donc la charge soulevée – une méthode bien connue en musculation –, la traction australienne devient un exercice idéal pour s’initier au travail du dos sans pour autant négliger l’intensité.

Cette variation permet non seulement de réduire la difficulté en posant les pieds au sol, mais elle offre également la possibilité d’ajuster l’intensité de l’exercice en modifiant l’angle d’inclinaison du corps. Que ce soit à 75°, 45° ou en position totalement parallèle au sol, chaque variante cible les muscles du dos de manière légèrement différente, permettant ainsi une progression adaptée et personnalisée. Les tractions australiennes se révèlent donc être un exercice clé pour développer la force du dos, offrant à la fois flexibilité et efficacité dans l’entraînement.

Traction australienne aussi appelée rowing inversé


Les Muscles Ciblés avec la Traction Australienne

La traction australienne est un exercice efficace qui sollicite plusieurs groupes musculaires. Voici les principaux muscles travaillés :

  • Dorsaux : Ces grands muscles du dos sont fortement activés pendant la traction australienne. Ils jouent un rôle clé dans le mouvement de tirage.
  • Biceps : Situés à l’avant du bras, les biceps sont impliqués lors de la flexion du coude. Ils aident à tirer le corps vers la barre.
  • Trapèzes : Ces muscles, situés entre les épaules et le cou, sont mobilisés pour stabiliser les épaules durant l’exercice.
  • Avant-bras : Les muscles des avant-bras sont sollicités pour maintenir une bonne prise sur la barre.
  • Abdominaux : Bien que moins sollicités que les muscles du haut du corps, les abdominaux travaillent comme muscles stabilisateurs pour maintenir le corps droit et aligné pendant l’exercice.

La traction australienne permet ainsi de renforcer le haut du corps de manière complète, en mettant l’accent sur le dos et les bras.

Comment bien réaliser une Traction Australienne ?

Pour réaliser correctement des tractions australiennes de manière efficace, voici les étapes à suivre :

Préparation :

  1. Choix de l’équipement : Trouvez une barre que vous pouvez positionner à la hauteur de vos hanches. Vous pouvez utiliser divers équipements comme une smith machine, un rack à squat ajusté, deux chaises avec une barre posée dessus, ou même des barres de dips.
  2. Position de départ : Allongez-vous sous la barre, le dos face au sol, en vous assurant que celle-ci se trouve au niveau de votre poitrine. Saisissez la barre avec une prise en pronation (les paumes tournées vers vous), les mains écartées d’une largeur légèrement supérieure à celle des épaules.
  3. Alignement du corps : Tendez vos jambes devant vous et contractez vos abdominaux pour aligner votre tête, vos hanches, et vos pieds. Votre corps doit former une ligne droite, vous êtes maintenant en position de gainage.

Réalisation de l’exercice :

  1. Montée : Commencez par contracter votre dos, en rapprochant vos omoplates comme si vous tentiez d’écraser une feuille de papier entre elles. Continuez le mouvement jusqu’à ce que votre poitrine touche la barre.
  2. Pause : Gardez cette position de contraction durant 2 secondes pour maximiser le travail musculaire.
  3. Descente : Revenez lentement à la position de départ en gardant le contrôle du mouvement. Veillez à rester en position de gainage tout au long de l’exécution.
  4. Répétitions : Effectuez le nombre de répétitions souhaité selon votre programme d’entraînement.

Respiration :

  • Inspirez durant la phase de descente (phase excentrique), lorsque vous éloignez votre poitrine de la barre.
  • Expirez durant la phase de montée (phase concentrique), en amenant votre poitrine vers la barre.
tractions australiennes

Erreurs à éviter lors des tractions australiennes

Pour optimiser les bienfaits des tractions australiennes et minimiser le risque de blessure, voici les erreurs à éviter :

1. Mauvais alignement corporel❌ : Une erreur fréquente est de ne pas maintenir le corps parfaitement aligné, de la tête aux talons, ce qui peut créer une tension inappropriée sur le bas du dos. Il est crucial de contracter les fessiers et les abdominaux tout au long de l’exercice pour préserver un alignement adéquat.

2. Sollicitation excessive des bras❌ : Même si les bras jouent un rôle dans le mouvement, l’objectif premier est de travailler les muscles du dos. Veillez à engager activement ces muscles pour hisser le corps vers la barre, plutôt que de vous reposer uniquement sur la force de vos bras.

3. Manque de contrôle du mouvement❌ : Il est essentiel de maîtriser aussi bien la phase de montée que celle de descente. Une descente trop rapide peut non seulement réduire l’efficacité de l’exercice, mais aussi augmenter le risque de blessure en mettant sous tension les muscles et les articulations.

4. Choix d’un angle inapproprié❌ : L’intensité des tractions australiennes peut être ajustée en modifiant l’angle du corps par rapport au sol. Opter pour un angle trop ambitieux dès le début peut compromettre la qualité de votre technique et augmenter le risque de blessure. Il est conseillé de commencer avec un angle plus modeste, que vous pourrez ajuster progressivement au fur et à mesure que votre condition physique s’améliore.

5 Variantes et Alternatives à la Traction Australienne

Ce mouvement est particulièrement intéressant pour ses multiples variantes. En effet, selon votre niveau, vous pouvez ajuster la hauteur de barre afin de rendre cet exercice plus ou moins facile. Plus la barre est haute par rapport à vos hanches, plus le mouvement sera difficile.

Ajuster la difficulté facilement

Plus vous baissez la hauteur de barre, plus le mouvement sera difficile. Néanmoins, veillez à garder une hauteur de barre raisonnable afin que votre corps soit, au maximum, parallèle au sol. Vous utiliserez dans ce cas une chaise, ou tout autre support de même hauteur que la barre, pour vos pieds.

tractions australiennes débutantes
Traction Australienne pour Débutant

Le Tirage TRX comme exercice de substitution

Si vous n’avez pas de barre à disposition, une solution envisageable est le tirage avec trx. C’est un exercice très intéressant pour le dos, il va cibler sensiblement les mêmes muscles que la traction australienne. Vous pouvez ajuster facilement la difficulté en augmenter la longueur des sangles TRX à votre guise.

rowing suspendu avec TRX
Rowing TRX

Traction Australienne aux anneaux de gymnastique

Une variante de niveau avancé est la traction australienne aux anneaux de gymnastique. C’est un exercice exigeant qui va vous demander un parfait contrôle de votre corps.

rowing inversé ou tractions australiennes aux anneaux de gymnastique
Traction australienne de niveau avancé !

La Traction Australienne est trop facile ? Place aux tractions verticales !

Il arrivera un moment où la traction australienne sera trop facile pour vous. Vous arriverez à réaliser des séries de 20 répétitions sans aucun problème. A partir de ce moment, il peut être intéressant de remplacer la traction horizontale par une traction verticale comme la traction pronation, la traction supination ou la traction prise neutre.

tractions pronations
Traction Pronation

Trop facile ? Pourquoi ne pas vous lester !

La traction australienne peut se suffire à elle-même, notamment grâce à la possibilité d’ajouter des poids ce qui facilite la surcharge progressive. Par exemple, vous pouvez utiliser un gilet lesté ou une ceinture de lest que vous attachez autour de votre taille.

La traction australienne se présente comme un exercice incontournable pour renforcer le dos, adapté à tous niveaux. Elle permet de travailler une variété de muscles, offrant une méthode accessible et modulable selon le niveau de chaque pratiquant. En respectant les bonnes techniques et en évitant les erreurs courantes, cet exercice peut devenir un pilier fondamental pour le développement musculaire du dos. Avec ses nombreuses variantes, la traction australienne assure une progression constante et adaptée à chacun, faisant d’elle un choix privilégié pour les entraînements diversifiés et efficaces.

Picture of Louis Langevin

Louis Langevin

Coach sportif diplômé d'État, rédacteur et pratiquant de musculation depuis 9 ans, je publie des articles sur la musculation et le fitness tous les mois sur mon site. Si vous avez une question ou un sujet à traiter, vous pouvez faire appel à moi ! Quand Luke Skywalker a soulevé Yoda, ce n'était pas la Force, mais bien un entraînement en musculation. Que la force (et les protéines) soient avec toi !

Publications similaires

développé couché avec haltères

Développé couché avec haltères

Le développé couché avec haltères est un exercice de poussée au même titre que le développé couché barre. Il cible principalement les pectoraux, l’avants des épaules, les avants bras et les triceps. Il est très intéressant pour ceux ou celles ayant du mal à ressentir leurs pectoraux sur la version avec barre droite mais nécessite un temps plus long d’apprentissage nerveux afin d’être 100% stable sur le mouvement.

pike push-ups - pompes en pike

Pike push-ups

Les Pike Push-Ups ou, pompes en pike en français, sont une variante puissante et efficace des pompes traditionnelles qui cible davantage les épaules et les

extension mollets à la smith machine

Extension mollets à la Smith machine

L’extension mollets à la smith machine est un exercice de musculation ciblant les mollets et particulièrement les jumeaux (gastrocnémiens médial et latéral). Il est très intéressant si vous n’avez pas de machine à disposition pour effectuer des extensions mollets debouts à la machine.

soulevé de terre conventionnel à la barre

Soulevé de terre

Le soulevé de terre ou deadlift en anglais est un exercice d’extension de hanches faisant intervenir la chaîne postérieure des jambes à savoir les ischio-jambiers, lombaires et les fessiers principalement. D’autres muscles secondaires interviendront pour stabiliser le mouvement tels que les trapèzes supérieurs, les grands dorsaux, les avants-bras mais ce ne sont pas eux qui feront le gros du travail.